Marie-Denise Villers

 

1774-1821

Marie-Denise Villers, née Lemoine, a vu le jour à Paris en 1774. Elle était la fille de Charles Lemoine et de Marie-Anne Rousselle. Elle avait deux sœurs, Marie-Victoire Lemoine et Marie-Elisabeth Lemoine, qui peignaient également, se spécialisant dans le portrait. Sa cousine germaine, Jeanne-Elisabeth Chaudet, était portraitiste et peintre de genre. Dans les années 1780 et au début des années 1790, Marie-Denise, connue sous le diminutif de Nisa, vivait avec sa famille rue Traversière-Saint-Honoré, près du Palais-Royal. En 1794, Nisa épousa un étudiant en architecture, Michel-Jean-Maximilien Villers.

Marie-Denise Villers fit sa première apparition au Salon de l'An VII (1799), où, en tant qu'élève de Girodet, elle exposa trois peintures. Elle bénéficia aussi des leçons et du soutien de François Gérard et de Jacques-Louis David. Au Salon de 1799, elle gagna un « encouragement » de 1 500 francs pour un portrait d'une femme en train de peindre, admiré par les critiques et considéré comme un autoportrait. Malheureusement, elle n'a peut-être jamais reçu la somme promise. Elle exposa à nouveau au Salon en 1801, 1802 et 1814, ainsi peut-être qu'en 1800. Son absence des Salons du Premier Empire (1804-1812) a peut-être été déterminée par des raisons politiques, puisque sa sœur, Marie-Victoire Lemoine, n'exposa pas non plus de 1806 à 1812. La dernière œuvre exposée au public par Marie-Denise est un portrait de la duchesse d'Angoulême, présenté au Salon de 1814.

Son activité artistique semble avoir cessé bien avant sa mort à Paris le 19 août 1821. L' inventaire après son décès ne mentionnait ni matériel de peinture, ni atelier.

Malgré une certaine célébrité de son vivant, son œuvre a été largement oubliée à partir de la fin du XIXe siècle, au point que sa Jeune fille dessinant a pu être attribuée d'abord à Jacques-Louis David, puis à Constance Charpentier.

 

 Retour aux peintres des XVIII et XIXe siècles

Marie-Denise Villers - Portrait d'une jeune fille dessinant Marie-Denise Villers - Étude de femme d'après nature Marie Denise Villers - Un enfant dans son berceau
 

Portrait d'une fille dessinant (Charlotte du Val d'Ognes ou autoportrait selon les sources)
1801
Metropolitan Museum of Art, New York

 

Étude de femme d'après nature, dit aussi Portrait de madame Soustra
1802
Musée du Louvre, Paris

 

Un enfant dans son berceau, entraîné par les eaux de l’inondation du mois de nivôse an X
Réplique réduite du tableau exposé au Salon de 1802 et 1808,
huile sur toile - 30 x 40 cm
Musée d'état du domaine d'Archangeleskoe, Krasnogorsk, Russie
Marie-Denise Villers - Jeune femme assise près d'une fenêtre    
 

Jeune femme assise assise près d'une fenêtre
Huile sur toile
The Metropolitan Museum of Art, New York