Marie-Geneviève Bouliard

Marie-Geneviève Bouliard - Autoportrait

Autoportrait
Huile sur toile - 59.7 x 48.3 cm
Collection privée

Paris 1763 – Vindecy 1825

Marie-Geneviève Bouliard était une portraitiste parisienne accomplie dont la carrière dura plus de trente ans. Il y a très peu de documentation à son sujet, on sait seulement qu'elle était la fille unique d'un couturier, une condition sociale propice au succès pendant les années antiaristocratiques de la révolution. Elle ne se maria jamais, ce qui rendit peut-être possible sa production élevée de tableaux. Le seul maître qu'on lui connaît fut Joseph Siffred Duplessis. Son influence se remarque dans les oeuvres de Marie Geneviève Bouliard peintes à la fin des années 1790 : par exemple la femme au voile noir (1798, non localisée, mais connue d'une photo à l'occasion de l'exposition des femmes peintres en 1926) qui met l'accent sur la représentation du tissu, un art pour lequel elle était renommée. Les catalogues des Salons montrent aussi qu'elle y exposait entre 1791 et 1817. Elle connut donc un remarquable succès professionnel durant la révolution. Marie Geneviève Bouliard profita pleinement de la politique des expositions plus ouverte durant les années 1790. C'est durant cette période que la plupart des oeuvres connues furent réalisées.

Le travail de Marie Geneviève Bouliard reçut une reconnaissance officielle quand elle gagna le prix d'encouragement lors du Salon de 1791 durant lequel on permit aux non-académiciens d'exposer au Louvre. Ce prix lui permit de peindre des allégories historiques telles que Aspasia. Aspasia fut la compagne influente de Périclès qui enseigna l'art oratoire et politique à certaines femmes et quelques hommes faisaient partie de son auditoire tel que Sophocle ou Phidias.

Beaucoup de commandes venaient du monde artistique, tels que les portraits de Adélaïde et de Alexandre Binard. Ce dernier est connu pour la création du Musée National des Monuments Français pour sauvegardes de la destruction des oeuvres de qualité, mais dont les sujets n'étaient pas en accord avec les idées révolutionnaires.

Marie Geneviève Bouliard décéda en 1825 au château d'Arcy en Saône et Loire.

 

   Retour aux peintres des XVIII et XIXe siècles

   
Marie-Geneviève Bouliard - Adélaïde Binard, épouse Lenoir Marie-Geneviève Bouliard - Alexandre Lenoir

 

 

Adélaïde Binart, épouse Lenoir.
1796
huile sur toile
Musée Carnavalet - Paris
  Alexandre Lenoir
1796
huile sur toile
Musée Carnavalet - Paris
Marie-Geneviève Bouliard - Aspasia

 

 

Aspasia
1794
huile sur toile
Musée des Beaux-Arts - Arras
Source : Dictionary of Woman Artists, Ed. Delia Gaze - Fitzroy Dearborn - 1997