La forme ovale et les tons orangés et verts donnent une connotation d'harmonie et de plénitude au tableau. Pourtant, cet équilibre entre la science et la nature est contredit par plusieurs éléments discordants. La forme des plantes rebelles est tortueuse et électrifiée, avec des pointes fines. La nature se rebelle contre la complexité excessive du processus expérimental des humains.
La rébellion des plantes va plus loin. Elles envahissent le scientifique, apparemment à son insu. En effet, le bas du vêtement du naturaliste présente des transformations comme si les plantes envahissaient le monde humain, les cheveux du scientifique prennent la même forme agitée que les fines branches des plantes. Mais l'homme ne semble se douter de rien.