Lotte Laserstein

Lotte Laserstein

Autoportrait - 1938

1898 – 1993

Lotte Laserstein naît en 1898 dans une petite ville de l'Est de la Prusse à présent partie intégrante de la Pologne. Lorsque, en 1927, elle est la première femme à terminer ses études à l'académie de Berlin, on lui prédit une belle carrière d'artiste. C'est sans compter avec le national-socialisme. En effet, les nazis déclarent qu'elle est d'origine juive et par conséquent elle est bannie de toute vie publique.
En 1937, l'invitation d'une galerie suédoise donne l'occasion à Laserstein de quitter l'Allemagne avec toute une série de tableaux. Six mois plus tard, elle se marie pour obtenir la nationalité suédoise.
Pour survivre, elle peint surtout des portraits à la commande, mais aussi des paysages. Elle souffre des condition matérielles et psychologiques de l'exil et son œuvre ne retrouve pas l'éclat des années berlinoises.
Elle reste en dehors des courants artistiques d'avant-garde et son style est sobre, traditionnel et réaliste, sans le côté froid du nouvel objectivisme, ou sans caricaturer comme les expressionnistes.
Après la Deuxième Guerre mondiale, la mode est à l'abstrait et malgré une petite percée dans les pays anglo-saxons au début des années 1990, elle reste complètement inconnue dans son pays natal.

 

Retour aux peintres du XXe siècle

   
Lotte Laserstein - Le motocycliste Lotte Laserstein - Deux femmes

Le motocycliste
1929
Huile sur bois - 71,3 x 43,8 cm
Deutsches Historisches Museum, Berlin

Deux femmes
1928

Liens :

The National Museum of Woman in the Arts : Lotte Laserstein (anglais)

Bibliographie :
Anna-Carola Krauße, Lotte Laserstein, Leben und Werk, ed. Dietrich Reimer - Berlin, 2006
Anna-Carola Krauße, My Only Reality , ed. Philo Fine Arts - Hambourg, 2003