Antoinetta Raphaël Mafai

Antoinetta Raphael - Nu féminin devant un mirroir

Nu féminin devant un mirroir
1928

Antonietta Raphaël est née en Lituanie en 1895 ou en 1900. Elle est la fille d'un rabbin. Elle est musicienne, sculptrice et peintre. La vie devient très difficile dans un climat où l'antisémitisme est nourri par la police tsariste. Deux ans après la mort de son père en 1903, elle émigre avec sa mère à Londres où elle reste presque vingt ans et où elle obtient un diplôme en piano à la Royal Academy of Music, travaille aussi au théâtre, et étudie la sculpture. Elle devient enseignante de solfège. Elle a presque trente ans lorsqu'elle quitte Londres en 1924, pour un voyage solitaire sans destination précise: elle s'arrête quelques mois à Paris et y rencontre Soutine, Chagall, Pascin et Kisling, puis arrive à Rome dans l'intention de continuer peut-être en Grèce, voire en Égypte. Mais Rome avec ses couleurs méditerranéennes est une révélation. Elle y rencontre Mario Mafai, qui deviendra son mari.

En 1938, suite à l'alliance italo-allemande, des « dispositions pour la défense de la race italienne » sont publiées, interdisant aux Juifs de travailler et d'enseigner publiquement. En 1947 elle commence à participer à des expositions importantes. Vers 1970, encouragée par Giuseppe Appella, elle se consacre passionnément à la lithographie tout en déployant l'extraordinaire énergie qui caractérise toute sa vie. Elle meurt à Rome le 5 septembre 1975.

Fermer ou index illustré