Nadia Khodossiévitch-Léger

Nadia Khodossiévitch-Léger - Composition

Nadia Khodossiévitch-Léger fait son apprentissage de dessin au palais des Arts de Biélov, en Grande Russie. Elle fréquente ensuite l’Académie des beaux-arts de Varsovie, épouse en 1923 le peintre polonais Stanislaw Grabowski. Le couple part s’installer à Paris et s’inscrit à l’Académie moderne de Fernand Léger et Amédée Ozenfant, où N. Khodossiévitch-Léger participe, comme artiste polonaise, à des expositions. Elle montre aussi ses oeuvres dans des galeries et des salons parisiens. En 1927, Grabowski et Nadia se séparent après la naissance de leur fille. Grâce à son aide, paraît en 1930 la revue franco-polonaise l'Art Contemporain. Elle participe à Cercle et Carré et maintient les contacts avec l'avant-garde polonaise. Nadia supervise des travaux de groupes à l'Académie de Léger, tels que les panneaux peints pour le rassemblement des femmes pour la paix. En 1952 elle épouse Fernand Léger. Il l'encourage à présenter l'année suivante ses œuvres à la galerie Bernheim-Jeune. Fernant Léger meurt en 1955 et en 1960, elle fait construire le musée Fernand-Léger à Biot.

Fermer ou index illustré